Les « SINDUMUJA » humiliés au siège des Nations Unies

KANEZA CarineLe 9 mars courant, le rapport du secrétaire général des Nations Unies sur le Burundi a été présenté au conseil de sécurité.

C’est le conseiller spécial du secrétaire général pour la prévention des conflits, Jamal Benomar, qui a lu le rapport. D’autres intervenants tels que le médiateur Mkapa ont balayé d’un revers de la main la présentation des faits et ont privilégiés le dialogue.

Le coup dur contre l’opposition radical « SINDUMUJA » est venu de la Russie qui a refusé que l’on donne la parole à deux personnes que cette opposition radicale avait misé fort sur leurs interventions pour convaincre. Il s’agit d’Adama Dieng, le « Monsieur génocide », de l’ONU et de la burundaise KANEZA Carine, porte parole des « SINDUMUJA ».

Avec cette humiliation, l’opposition burundaise se retrouve encore une fois désarmée sur un terrain qu’elle croyait pourtant avoir conquis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s